Réactions après la distribution des prix du 14ème FNTP

Bouhdjar Boutechiche :lauréat du prix de la meilleure interprétation masculine avec la pièce khatini

« Je suis très content d’avoir décroché ce prix, mais beaucoup plus d’avoir remporté avec toute mon équipe le grand prix de ce festival. J’ai déjà eu le prix de l’interprétation en 2013, celui-là est ma deuxième distinction. C’est le fruit de nos efforts, nous avons beaucoup travaillé pour en arriver là ».

Je suis très content d’avoir décroché ce prix, mais beaucoup plus d’avoir remporté avec toute mon équipe le grand prix de ce festival. J’ai déjà eu le prix de l’interprétation en 2013, celui-là est ma deuxième distinction. C’est le fruit de nos efforts, nous avons beaucoup travaillé pour en arriver là ».

équipe le grand prix de ce festival. J’ai déjà eu le prix de l’interprétation en 2013, celui-là est ma deuxième distinction. C’est le fruit de nos efforts, nous avons beaucoup travaillé pour en arriver là ».

« Il faut savoir que le secret d’une bonne interprétation est l’amour du partenaire. Quand on a un bon partenaire et un bon metteur en scène, tu peux sortir tout ton potentiel.  La pièce Khatini s’est distinguée grâce à l’amour de l’équipe,  sans lui on ne pourrait pas atteindre le public ».

Halim Zedam :Prix du jury avec la pièce « Nestenaw Fel Hit » de la coopération Numidia Bordj Bou Arreridj

« Je suis très content pour notre équipe, nous avons tout donné et ce prix est une preuve. Je remercie le jury et je félicite tous les lauréats.  Ce prix signifie pour moi énormément de choses, c’est le fruit d’un travail de cœur que j’ai entrepris avec ma troupe. Je fais partie du théâtre indépendant, c’est un combat de longues années et qui continue toujours. Nous voulons que ce théâtre indépendant soit enfin reconnu ».  « Je suis très ému, car nous avons dédié ce spectacle au défunt comédien Salaheddine Benmahdi qui a travaillé avec nous, et aussi à toute la troupe qui tout donné et a ma femme. Vive le théâtre et vivre le théâtre indépendant ».

Mohamed Zami, Prix de la meilleure composition musicale

C’est une récompense de plusieurs années d’études et d’un travail de longue haleine avec les associations, les coopératives et différents théâtres d’Algérie … Je suis très heureux également car ce prix est venu dans un contexte assez particulier, après une année de gel de toutes les activités artistiques pour cause de pandémie du Coronavirus …, Nous voilà revenus !… Ce trophée est le résultat d’une complicité parfaite avec le metteur en scène Ali Djebbara et l’auteur du texte Moulay Meliani, je le dédie à eux et à toute la grande équipe du spectacle avec laquelle j’ai travaillé,  avec une pieuse pensée particulière à tous les artistes qui nous ont quittés à jamais durant cette période de pandémie, Abdelkader Mohamed Cherif notamment, dont la voix présente et étoffée est enregistrée sur la bande son de la pièce  “Sekkoura”.

Farid Mahiout, Directeur du Théâtre régional Kateb-Yacine de Tizi Ouzou, pour Mahi Benamara, prix du meilleur texte

Je suis très content pour ce prix qui sanctionne le meilleur texte, un travail qui a enclenché toute un dynamique qui a donné naissance au spectacle Es’Seqa…Je suis également très content pour notre auteur, Mahi Benamara, je le félicite et le remercie ainsi que tous les artistes et l’ensemble des fonctionnaires du Théâtre régional de Tizi-Ouzou.

Nabila Mohammedi, Directrice du Théâtre régional Djillali Ben abdelhalim de Mostsgenem, pour Ahmed Rezzak, prix de la meilleure scénographie.

Ahmed Rezzag n’étant pas présent pour recevoir le prix de la meilleure scénographie, qui est également le prix du Théâtre régional Djillali Benabdelhalim de Mostaganem, vu que le projet du spectacle “Khatini” y a été domicilié, a déclaré Nabila Mohammedi directrice de cet établissement culturel du 4e Art, avant de poursuivre, “Depuis que j’ai été nommée à la tête du Théâtre de Mostaganem, notre objectif a été d’être toujours les meilleurs … Dieu merci les résultats sont là : 2017 Prix du Jury pour le spectacle “El Menbae” (la source), 2018 Grand prix au 13e Fntp avec le spectacle “Baccalauréat” et en 2021 nous y revoilà encore avec la pièce de théâtre “Khatini” qui a obtenu la plus grande distinction du festival et les prix de la scénographie et du meilleur rôle masculin … Comme tout le monde le sait, Mostaganem est une ville de théâtre, je félicite et remercie les lauréats de ce travail, toute l’équipe qui y a travaillé et je vous donne rendez-vous pour d’autres réussites dans le 4e Art à l’avenir inch’Allah !”

Najla Terli, prix de la meilleure interprétation féminine pour « Aramel » (Théâtre régional Constantine : « Je suis ravi ; ça me fait grand plaisir ; ça m’encourage à  aller encore de l’avant, à  m’investir davantage dans la pratique théâtrale. »

Chaïma Ourad  (« Sekoura ») du Théâtre régional de Souk Ahras et Yasmine Abbassi (« Aramel ») du Théâtre régional de Constantine, meilleur espoir féminin :

Chaïma Ourad :« Je ne m’attendais pas à aller  recevoir ce  prix. C’est une bonne chose pour moi. Ça me fait plaisir et me rassure dans mon travail. »

Yasmine Abbassi : « C’est une grande joie pour moi que les membres du Jury aient pensé à accorder ce genre de prix, parce que ça encourage les jeunes artistes et ça leur donne de l’envie de donner le meilleur d’elles-mêmes. »

Mustapha Merati pour « Arlequin valet des deux maîtres » (Théâtre régional d’Oran), meilleur espoir masculin : « Tout ce que je peux dire, c’est que je suis content pour ce prix ; c’est encourageant pour nous jeunes artistes (…) Ce prix signifie que le Festival national du théâtre professionnel soutient les jeunes talents et la jeune création. J’en suis ravi. »

اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *